Armbouts-Cappel, village fleuri


DSCF5646

ARMBOUTS-CAPPEL est un village où il fait bon vivre grâce à une culture raisonnée et raisonnable des espaces verts réalisée par les services municipaux, avec la participation des habitants. D’ailleurtéléchargements, tout ce travail a permis en 2008 d’obtenir une première fleur au concours des villes et villages fleuris  puis une seconde en 2015.

Dans le cadre de sa participation à ce concours, mais aussi et surtout, dans l’objectif de mener des actions qui s’inscrivent dans l’optique du développement durable, la commune conforte les aménagements des espaces verts existants et conçoit les aménagements futurs pour répondre à ces exigences.

ENGAGEMENTS ECOLOGIQUES :

⇒ VERS LE « ZERO » PHYTO

C’est-à-dire éviter l’utilisation de produits nocifs. Une nouvelle façon de jardiner est en cours, non seulement législativement mais aussi dans l’évolution des techniques dites « plus naturelles ».

– La commune a investi dans un désherbeur mécanique pour surfaces gravillonnées (schiste du cimetière, calcaire des allées, terrain de pétanque, …) et privilégie l’utilisation d’un pic bine et d’un pic pavé pour les caniveaux et trottoirs.

– Le paillage : Pailler un sol n’est pas nouveau, tous les livres de jardinage en parlent mais, tous présDSCF6204entent le paillage comme un complément estival destiné à limiter l’évaporation, la repousse des mauvaises herbes et non comme un moyen de remplacer totalement le travail du sol par celui de la faune.

– Les déchets végétaux sont recyclés en totalité avec :

* le compostage de la tonte et des déchets végétaux avec un épandage du compost dans les massifs.

* le broyage des branchages qui seront réutilisés dans les massifs (mulching)

* la poursuite des zones non fauchées

* la priorisation des plantes vivaces dans tous les nouveaux aménagements.

⇒ TONDRE OU NE PAS TONDRE

La Commune a décidé de ne pas pratiquer la tonte systématique et répétée de toutes les surfaces enherbées, système qui, écologiquement, n’est pas pertinent.

En effet, la principale conséquence de ces opérations intensives et répétées était de générer un appauvrissement de la biodiversité. Pour assurer cette gestion différenciée, le service espaces verts tond la bande herbeuse la plus proche de la voirie et laisse en quasi friche l’arrière de la parcelle. Non seulement, cela répond à des objectifs écologiques mais permet aussi de diversifier le paysage.

⇒ ARBRES, ARBUSTES ET PLANTES GRIMPANTES

L’arbre tient une place importante dans notre village. La commune pratique la taille en rideau pour les grands alignements évitant ainsi les tailles traumatisantes. Une diversité des arbustes permet d’obtenir une floraison échelonnée ainsi qu’une palette de feuillage diversifiée.

Les plantations de plantes grimpantes telles que le lierre sur des façades, le chèvrefeuille au cimetière, les rosiers grimpants sur les grillages de l’entrée du village, donnent aussi gîte et couvert à la faune locale en plus de l’embellissement de ces supports souvent disgracieux.

DSCF4544⇒ FAVORISER LA PRESENCE DES INSECTES

Les insectes sont indispensables au bon développement de la flore. Il y a quelques années encore, personne n’aurait eu l’idée de construire un abri pour les insectes ni de favoriser leur présence. On faisait au contraire tout pour les tenir à distance, voire les éliminer.

Notre vision des insectes est malheureusement déformée par de nombreux préjugés. Nos croyances concernant certains insectes sont souvent erronées, les frelons, les abeilles sauvages et les perce-oreilles comme bien d’autres insectes sont des animaux infiniment utiles et loin d’être nuisibles.

⇒ ARROSAGE

L’arrosage des massifs de pleine terre à partir de la réserve d’eau potable a été abandonné. Il est remplacé par un arrosage à l’aide d’une citerne qui permet de maîtriser l’apport d’eau dans les massifs. L’eau est puisée dans un puit artésien réalisé il y a quelques années par la commune.

REALISATIONS ET PROJETS :

Une nouvelle réalisation a été effectuée au Pont de Petite-Synthe : de nouveaux massifs de vivaces sur 150m² ont été réalisés avec arbres et arbustes qui font suite à l’aménagement de la rue du Lac avec la suppression des massifs d’arbustes qui cachaient la visibilité des riverains pour sortir leurs véhicules. La commune a aménagé des massifs de rosiers avec des vivaces, posé des bordures arrondies et semé du gazon.DSCF1810

Au Grand-Millebrugghe, l’aménagement de l’entrée Nord sera effectué à l’automne suivi de plantations au printemps.

Au centre, 2016 verra la transplantation des arbres de la place de la Mairie vers le terrain d’aventures. La rue des écoles a été réaménagée en 2015 avec un nouveau parterre de vivaces.

Suite aux travaux de la rue de la Petite Chapelle, les massifs de vivaces situés près de l’arrêt de bus ont été déplacés à l’automne 2015 près du square Charlie Chaplin qui a bénéficié d’un nouvel aménagement. L’aménagement final de la rue de la Petite Chapelle sera effectué courant 2016-2017 selon l’avancée des travaux.

AVEC LES ENFANTS :

Un essai de paillage sera effectué dans le potager scolaire à partir de l’automne 2016 dans le cadre des Nouvelles Activités Périscolaires (N.A.P.). Dès 4 ans, les enfants peuvent être mis au contact de la vie végétale pour la pratique d’activités concrètes de jardinage. Le jardin est pour les plus petits un extraordinaire terrain de découverte du monde vivant, de développement des capacités motrices, d’enrichissement du langage et l’apprentissage des règles de réalisation d’un projet commun.

D’ailleurs, toujours dans le cadre des NAP, un champi-composteur sera installé près du potager situé dans la cour du Le-grand-champicomposteur7groupe scolaire. Il s’agit d’une démarche pour promouvoir le compostage. Créer une œuvre à partir de matériaux simples, courants et peu onéreux. Mais pourquoi un champignon ? Parce qu’il est le symbole de la vie qui se régénère sans cesse. Le champignon est un micro-organisme du sol indispensable dans le processus de fermentation et de décomposition des déchets de taille, des feuilles mortes et d’autres matières organiques.DSCF9504

Les N.A.P. ont déjà réalisé avec l’aide des services techniques une clôture « crayons » dans la cour de l’école maternelle, un mur végétal et des nichoirs que les oiseaux ont vite adoptés. Une mangeoire sera également installée dans la cour de l’école maternelle pour que les enfants puissent donner à manger et voir les différentes espèces d’oiseaux.

AVEC LES ARMBOUTS-CAPPELLOIS :

Le fleurissement ne serait rien sans les armbouts-cappellois qui participent à l’amélioration du cadre de vie du village en aménageant leur jardin et fleurissant leur façade.

D’ailleurs, le concours municipal des jardins fleuris connaît chaque année un beau succès et certains armbouts-cappellois ont été primés au concours départemental des villes et villages fleuris.

Pour info : Les inscriptions pour le concours communal des jardins fleuris 2016 sont à déposer en Mairie jusqu’au 31 mai 2016 (pour télécharger le coupon d’inscription et le règlement, cliquer ici).

Tout au long de l’année, l’entretien des espaces verts est une priorité avec une question qui revient régulièrement : quel temps fera-t-il ? Si le beau temps est au rendez-vous, toutes les plantations aussi bien municipales que privées se développeront correctement. Un réel encouragement pour tous et une grande satisfaction de pouvoir se promener dans un village fleuri.

Pascal VANDENBILCKE, responsable des espaces verts