Conférence sur les hirondelles – Projet de pose de nichoirs chez les habitants volontaires


logo_gon_officiel_2014Le Groupe ornithologique et naturaliste du Nord – Pas-de-Calais vous convie à une conférence sur les Hirondelles le SAMEDI 30 septembre à la Médiathèque Le petit Prince d’Armbouts-Cappel, et vous présentera le projet de pose de nichoirs à Hirondelles de fenêtre chez les habitants volontaires.

Accès libre. Rendez-vous à 10 h 00, Médiathèque Le Petit Prince, 5 Square Jacques Prévert.

Vous saurez tout sur les hirondelles !

Aucun autre animal ne symbolise mieux le retour du printemps que l’hirondelle !

Mais que connaissez-vous au juste sur la vie de ces oiseaux ?

 

Hirondelle des villes, hirondelle des champs

Saviez-vous, par exemple, qu’il existe 3 espèces d’hirondelles dans notre région ? L’Hirondelle de rivage est la plus petite  Elle est très liée à l’eau et creuse des terriers dans les berges abruptes pour y élever ses petits.

Les deux autres espèces d’hirondelles sont bien plus visibles, car elles ont choisi, il y anids naturels-Thierry TANCREZ très longtemps maintenant, de se rapprocher de l’homme pour nicher : il s’agit de l’Hirondelle rustique et de l’Hirondelle de fenêtre, qui fabriquent chacune des nids de boue agglomérée de salive.

Ces 3 hirondelles, tout comme le Martinet, sont des oiseaux migrateurs qui passent notre hiver en Afrique subsaharienne… ils effectuent donc chaque année un aller-retour de plus de 12 000 kilomètres !

 

Des populations en déclin…

Bien que les hirondelles soient encore relativement communes, leurs populations ont fortement diminué : le Muséum National d’Histoire Naturelle a ainsi mesuré un déclin de l’ordre de 40 % en l’espace de 20 ans ! Les changements environnementaux et climatiques ainsi que la baisse des ressources trophiques (moins d’insectes à se mettre au fond du bec) expliquent probablement en grande partie cette situation. Les hirondelles bénéficient pourtant d’un statut de protection : ni elles ni leurs nids ne peuvent théoriquement être détruits.

 

Pour aider les hirondelles de fenêtre

L’Hirondelle de fenêtre doit affronter d’autres problèmes encore, spécifiques à l’habitat urbain : la destruction volontaire des nids, les ravalements de façades, la nichoir avec jeunes-Vincent THERYpollution et la diminution des quantités d’insectes s’ajoutent aux difficultés éprouvées par les oiseaux à trouver à la fois de la boue en ville et des bâtiments propices à l’installation de nids. C’est pourquoi le renforcement des colonies d’hirondelles grâce à l’installation de nichoirs en béton de bois se développe. Ces nids artificiels, pour peu qu’ils soient installés aux endroits judicieux (bâtiments d’au moins deux étages, sans arbres devant), proposent en effet des alternatives intéressantes aux oiseaux qui reviennent tardivement de migration ou dont les nids ont été détruits. Pensez-y ; ne dit-on pas qu’un nid d’hirondelles sur une maison est un signe de chance ?